Archive for December 2015

Fuzz - II

























2015
In The Red Records
Deezer | Spotify

Le nouveau morceau de bravoure du side project de Ty Segall, un des artistes les plus prolifique de cette décennie, tant en qualité qu'en quantité.
Tout bêtement.
Plus sérieusement, cet album presque sans transition fait la part belle aux guitares aiguisé, aux basse graves et enroué et à une rythmique stakhanoviste. quand au chants, il se fait tantôt doux, tantôt éraillé, sonne parfois presque approximatifs, mais toujours dans la justesse. L'alchimie fonctionne, une fois de plus, et il est bon de retrouver ces ambiances lourdes et parfois sombres, cette senteur de tabac froid, de bière et de pisse, la chaleur du désert et quelques gros bikers imbibé pour seuls compagnons de route. Une fois de plus, une  invitation au voyage totalement épique aux cotés du Bourbon Kid et de l'Iroquois, en route pour vendre son âme au diable.
Avec plaisir, et place au carnage !


Posted in , , , , , , | Leave a comment

I.D.A.L.G. - Post Dynastie

























2015
Teenage Menopause Records
Bandcamp | Spotify | Deezer

J'aurais aimé que cet album soit un peu plus rugueux, que le son soit  un peu plus profond, et pourtant, difficile de ne pas aimer ce groupe canadien. Venue droit de Montreal, voici IDALG (Il Danse Avec Les Genoux) , avec un Post Dynastie clairement inspiré.
En neuf chansons, le groupe parvient le tour de force d'explorer toute la veine du  rock psychédélique, du garage brut teinté de punk, le tout dans une ambiance bouts de ficelle et Lo-fi qui n'est pas pour déplaire. Les ambiances  y sont diverses et jamais répétitives, comme après l'intro "Demi-Serpent"  clairement punk, et l'on passe  à "Quetzalcóatl " au rythme plus aérien style western spaghetti.
Après les hymnes rock "Cette chose bouffe ma tête" passons aux ambiances satinés, aérienne et puis clairement sous influences de psychotropes avec "Aux Crocodiles"  et sont petit claviers fou sur le refrains.
Encore du rock "Contre Ta Clôture", "Post Dynastie", encore de la drogues et des délires spatiaux "Exil Immolation" "Le Déclin de Tula"
Mais à mon avis, la vrai pépite de l'album vient du "Lac De Plumes" qui nous rappelle les plus belle heures d'un Velvet Underground, et ou la mélodie fait l'amour avec le chant.
J'aurais aimer, peut être, un son un chouia plus propre, mais, hey, on vas pas bouder notre bonheur, surtout quand c'est chanté en français dans le texte hein !


Posted in , , , , , , | Leave a comment

Cubenx - Elegiac


























2015
InFiné
Bandcamp | Deezer | Spotify | Web

Bon, je l'ai chercher longtemps, mon album électro de l'année, et on dirait que j'ai fini par le trouver en décembre. C'est le deuxième album de Cubenx sur InFiné, l'excellent label parisien qui à encore à cœur une certaine idée de la perfection.
Difficile une fois de décrire un album aussi foutraque, mais absolument beau, au moins au même niveau que le dernier de chez Röyksopp, minimum, et un sérieux concurrent pour Thycaline . On y trouvera aussi bien quelques instants de bravoures ambient, quelques flirt technoïde et électronique tirant parfoit vers la world music, parfois vers une sorte d'abstract vaporeux en beauté.
Assurément un disque vraiment important de cette année, dans la sphère du monde électronique, n'en déplaise à d'autre,


Posted in , , , , , , , , | Leave a comment

Tigue - Peaks

























2015
New Amsterdam Records
Bandcamp | Soundcloud | Web

Un très intéressant album concept de Tigue, trio New Yorkais qui s'amuse beaucoup avec certains claviers, mais encore plus avec tout une armée de percussion.
Entre expérimentations et destruction du rythme, mélodie minimal, nappes de synthétiseurs anxiogène, percutions tribales, samples et collages sonores en tout genre.
Tigue réussit à nous faire aimer un album conçus comme une expérience et  un voyage. Il est plein de rebondissement, l'euphorie partage la vedette avec la terreur, l'espoir et la mélancolie cohabite dans une harmonie précaire mais qui fonctionne.
Difficile de mettre des mots sur une  musique qui refuse toutes catégories et étiquettes de genres. Je laisserais chacun le soin de se faire  une petite idée de l'album au fil des écoutes successive que ne manqueront pas de déclencher cet album une fois que vous l'aurez écouté.

Posted in , , , , | Leave a comment

Arandel - Umbrapellis

























2015
InFiné
Bandcamp | Spotify | Deezer

La suite, tout simplement, de ce Solarispellis dont on avait parlé il y a un ans maintenant. Hormis quelques explorations musicale sous la forme de variations de section, la vrai nouveauté de cet EP est bien sur l'apparition des section 5 et 6, de respectivement dix et  onze minutes, et qui forme l'architecture de l'album, les os sur lesquelles viendront proliférer les explorations sonores des variations. Typiquement, du Arandel dans la forme comme sur le fond, et rien de moins que la suite d'un album qu'on à encore plaisir à écouter un ans après sa sortie.
La seule nouveauté viendrais éventuellement de la section 6, qui se permet un petit crochet par la techno et qui est à ce  jour le morceau le plus "dance" de l'ensemble de l'oeuvre, dont je vous conseille vivement l'écoute ci dessous :
 

Posted in , , , , , | Leave a comment

Kurt Ville & Steve Gunn - Parallelogram

























2015
Three Lobed Recordings
Bandcamp

Kurt Vile, surement l'un des artistes les plus intéressant depuis dix ans, continue de nous satisfaire à chacune des sorties d'album, quand bien même il s'agirait d'une collaboration avec Steve Gunn, son guitariste au sein du groupe Violators, un side project du premier.

L'album, assez court, égraine les chansons d'inspiration Folk nimbé d'une petite touche très légère d’électronique, ou la guitare et le banjo on la part belle, accompagné d'un piano fugace et toujours servis par la - superbe - voix de Kurt Vile pour les quatre premières chansons.
Si Steve Gunn n'a droit qu'a deux chansons sur le disque, ça n'en ai pas moins intéressant, puisque que, dans un registre un peu différent, plus construit et structuré, plus mélodieux aussi, Steve s'y permet quelques incursion en territoire psychédélique, mais de peu,  pour mieux revenir à ce style de chanson qui évoquera immédiatement l’Amérique, sans qu'on sache trop bien pourquoi.
Une belle façon de prolonger le plaisir après le dernier album de Kurt Vile sorti il y a peu.

Posted in , , , , , , , | Leave a comment

Infinity Girl - HARM

























2015
Topshelf Records
Bandcamp | Spotify | Soundcloud

C'est dans ces moment là, quand un voile de brume vous empêche d'apercevoir le bâtiment en face de vous, que l'on est content d'être à l'intérieur d'un bâtiment, déjà, au chaud, avec un café brûlant, afin de pouvoir regarder la lumière percé le ciel dans le matin qui monte.
Nonobstant mes élans poétique et littéraire, c'est une vrai bonne découverte que cet album du quatuor de Brooklyn qui assène sans pause  ou presque un mélange de rock alternatif, de pop et parfois même de garage.
En Onze titre et presque trente cinq minutes, on passe tout les style à la moulinettes, les guitares se font incisives, la basse se barre dans dans l'infra son tandis qu'une voix monocorde déclame le texte de la chanson sur chaque morceaux ou presque, renforcé par quelques chœurs discrets.
Dors et déjà un de mes favoris de cet hiver et peut être bien de l'année !

Posted in , , , , , | Leave a comment

Ace Enders - #HIRAETH

























2015
Rise Records
Bandcamp

Ace Enders est, à la base, membre du groupe The Early November, dont on devait parler ici, mais en fait non, par manque de temps surtout.
Pour me faire pardonner, je vous parle plutôt du projet solo d'Ace, en son nom propre.
Le petit dernier s'apelle #HIRAETH,  ce qui, une fois traduit, donne "la nostalgie d'un endroit ou l'on ne peut pas retourner". Tout est dit et confirmé à l'écoute de l'album.
L'album oscille sans cesse entre rock alternatif et élancement de style émo (mais bien), avec une utilisation des claviers qui frise parfois le disco.
en bref, c'est foutraque. On y est aussi bien balancé entre mélancolie et track carrément festive, comme se doit d'être un album solo dont unique but est de servir de réceptacle à la créativité de son auteur en marge de son groupe. C'est réussit, et frais !

Posted in , , , , , | Leave a comment

Corridor - Le Voyage Éternel

























2015
La Souterraine
Bandcamp

Que dire, j'en suis encore tout émue pour le coup. On est en face d'un petit bijoux de pop psychédélique, le genre de disque qu'on écoute une fois tout les six mois seulement, un diamant brut dans un écrins de satins, un truc bien quoi. Entre pop dissonante et éthéré (jamais chiante et toujours inspiré) et rock aux arpèges tristes et touchants, non vraiment
Ces quatre humains habitant la merveilleuse province de Québec viennent d'élever dans la stratosphère une  musique bien mal en point, dont le dernier enfants débile n'est autre que le dernier album de Tame Impala, que je voue au gémonies.
Je retourne me consoler et me perdre à l'écoute de ce petit miracle (en français dans le texte, précisons le) et je vais appeler le Label de Tame Impala pour savoir s'ils ont reçue mon colis piégé.

Posted in , , , , , | Leave a comment
The Black Box 2010 - 2015. Powered by Blogger.

Search

Swedish Greys - a WordPress theme from Nordic Themepark. Converted by LiteThemes.com.