Archive for November 2015

Thylacine - Transsiberian

























2015
Intuitive Records
Bandcamp | Soundcloud

Un disque concept, j'aime l'idée. Alors c'est simple, on fout son cul dans le trans sibérien, cette ligne qui court à travers les pays russes, et durant le trajet (9000 km) on essaie de composer à la fois une musique calée sur le ressentis direct et en prise avec la réalité, tout en lui donnant un petit coté aérien et libre, parce que quand même, les grands espaces, tout ça.
C'est le projet de Thylacine, a.k.a Williams Rezé, saxophoniste qui lâche son instrument en 2012 pour  composer sur ordinateur, goûtant alors d'une liberté toute nouvelle.
La ou beaucoup se sont perdu, noyer dans un flots d'effets et de possibilité infinis, Thycaline s'en sort haut la main et compose un album homogène, solide en compositions et qui invite l'auditeur à écouter ce disque durant ses déplacements. 
Parce que je me vois mal écouté ce disque chez moi le cul dans un fauteuil, mais en revanche, un trajet de train, de voiture, d'avion...
Dans le style, on ne peut que penser à Paul Kalkbrenner, ou d'autre dans le même style. De longues chansons montant en puissance dans la durée et éclatant leurs finales en un déluge de nappes évanescentes, de beat mid tempo et de samples de voix.
 Un disque à avoir sur soi au même titre que son moleskine et ses rotring, c'est tout.

J'ajouterais aussi que l'album s'accompagne d'un documentaire, visible sur youtube, foutrement bien ficelé et plutôt beau, dont voici le teaser. Pour voir le documentaire, cliquer sur la vidéo pour avoir accès à la  playlist youtube.



Posted in , , , , , | Leave a comment

Joe Duncan - Throw Me To The Lions

























2015
Warren Records
Bandcamp | Soundcloud

A la faveur de la nuit qui tombe, une bien belle découverte, en faite, même deux. D'une part Joe Duncan et son premier mini album qui à enchanter ma soiré, de l'autre, Warren Records, label à but non lucratif basé à Hull, en Angleterre, qui promeut uniquement les artistes de cette ville et uniquement dans l'unique but de les mettre en lumière et de les faire connaitre.
Entrée en studio sans idée préconçues et sans direction particulière, je trouve fascinant comme un jeune chanteur de talent et  musiciens honorable de surcroît accouche d'un album, évidemment intimiste, mais aussi sensible, et surtout, beau.
Il y est surtout question d'amour, de la vie en général, sur fond de folk rêveuse et lumineuse, balançant constamment entre espoir et douce mélancolie. Les chœurs ajouté par la petite sœur de Joe, Aimee, rajoute, comme le dit si bien l’énoncé, une touche hantée à un chant grave et triste.
Typiquement, c'est le genre d'album que j'affectionne par dessus tout, parce que créer à partir de rien, sans but, d'une sincérité sans pareil parce que vrai, et c'est bien le maître mot.
Alors si vous avez une demi heure à perdre, perdez la à l'écoute de ce petit bijoux de poésie folk, ce petit diamant brut perdu dans le noir.
Et acheter la version physique de l'album, c'est une éditions limité à dix exemplaire. Mondiale. Et c'est pas chère. Aussi.
Achète. Soutient.

Posted in , , , , | Leave a comment

Mystery World - Mystery World

























2015
Dylan Ewen
Bandcamp

Pas grand chose  à dire sur ce premier album de Mystery World. D'ailleur, j'ignore toujours si Dylan Ewen est le nom du label ou bien un type qui joue dans plein de groupe, rien sur la page bandcamp, ni sur facebook, mystère ... (jeu de mots).
Pour ce qui est de la  musique, on à a faire à un album correct, qui brasse aussi bien l'alternatif que de la dream pop nimbé de shoegaze. 
Je dis correct parce que ça s'écoute bien, ça coule tout seul, mais l'album souffre du syndrome de l'ennuie, et à mi chemin, on se demande combien de pistes sont déjà passées. 
Alors que l'album ne dure qu'une vingtaine de minutes.
On se fait pas chier, loin de là, mais ça restera pas dans les mémoires.
Malgré tout, il y à quelques bonnes intentions sur cet album, comme la piste d'introduction "Disobedience" ne manque pas de certaines qualités, ou bien "Pill Friends", une parenthèse rock nerveuse bienvenue dans un ensemble assez inégale, et comme je disais, presque anecdotique. 

Posted in , , , , , | Leave a comment

DRESS - Angst

























2015
Bandcamp | Spotify | Soundcloud

Angst, le dernier EP du groupe allemand DRESS, est le vibrant exemple de ces album à l'ambiance feutrée qui s'écoutent bien au chaud à l'intérieur. La musique y est émotive ( et par la j'entend qu'elle provoque des émotions), un tantinet mélancolique, toujours ce petit fond de tristesse qui fait que ... Bah, pourquoi s'en faire, je vais plutôt rester écouter ce (trop) court album et attendre que ça passe. 
Concrètement, rien de neuf  à l'horizon, difficile de se réinventer, alors qu'on annonce la mort du shoegaze depuis si longtemps que j'ai arrêté de compter les groupes morts nés qui se réclament de ce courant musical. Même l’esthétique de l'album fait un peu titiller au début. collage de photo, teinte rouge bleu, flou artistique... Passé la méfiance (bien naturelle) du début, et si on se concentre un peu plus sur le contenu, on passe quand même un (trop court) bon moment  à l'écoute de l'album qui écoule ses vingt deux minutes sans  jamais se répéter  ou devenir chiant.
Mention spéciale à la batterie et  à la basse qui assure une partie rythmique de qualité tandis que la guitare  peut donner libre courts à une avalanche de réverbérations et d'effets de pédale qui viennent compléter une voix qui elle, sait ce faire tantôt douce et tantôt agressive, mais jamais pleurnicheuse.

Posted in , , , , , , | Leave a comment

More Humans - Hot Cloud

























2015
Bandcamp | Web

Hot Cloud, c'est un peu comme si un album s'était échappé d'une faille spatio temporelle depuis les années quatre vingt dix  pour mieux nous régaler vingt ans plus tard.
Il y a dans l'album du groupe originaire de Washington  de très belles compositions à la maturité musical affirmé. L'utilisations des choeurs sur quasiment chaque piste apporte un réel plus à une voix déjà belle mais qui pourrait sonner à certain "déjà entendu". tout de même, inutile de faire la fine bouche, on est en face d'un très bon album de Pop / Rock, qui sans être niais, dieu merci, contient  une certaine  innocence. C'est d'ailleurs toute la palette d'émotion qui est passé au cribles dans un disque aux accents pluriels.
Pour faire plus simple et plus court. On est clairement en présence d'un disque (et d'un groupe) qui surnage au dessus du lot, dont l'album est très bon, mais qui n'est pas appelé  à devenir un classique. Ceux qui auront la chance de l'écouter le trouverons très bon et y reviendrons avec plaisir plus tard.

Posted in , , | Leave a comment

Rover - Let It Glow

























2015
Wagram/Cinq7
Spotify | Deezer | web

Trois ans pour accoucher d'un successeur  à un premier album éponyme tellement cool et classieux qu'il sera récompensé d'un disque d'or et une nomination aux victoires de la  musique.  Trois ans plus tard, la donne à changer. Attention, éludons tout de suite avant qu'on ne s'interroge. Cet album est au minimum au niveau du premier, sinon bien plus haut en terme de qualité.
C'est qu'en trois ans on peut  prendre le temps d'affiner son travail, de le peaufiner pour pointer vers un idéal de perfection. Une Chanson comme "Call My Name" Contient tout les codes de la chansons pop poussé  presque à la perfection. Des violons en arrière plan, de cette base de guitare sèche, de ses vifs incisions électrique sur le refrain  tandis que la voix se fait  un crescendo désespéré. Tout y est, en juste proportion, sans excès. Que dire du reste ? Sinon qu'il est tout aussi bon.
Il ne s'agit pas de faire cocorico pour un artiste de langue française chantant en anglais, mais de la composition à la production, tout est léché dans ce disque, propre et net , sans bavure, et d'une efficacité redoutable.
Surement le disque de Pop/Rock le plus chouette de la fin de l'année, et de très loin, un régal mélancolique qui vous donnera surement envie de vous abandonner  à une douce paresse,au chaud, parce que chez Rover, l'espoir vient aussi toujours à qui sait attendre.

Posted in , , , , , | Leave a comment
The Black Box 2010 - 2015. Powered by Blogger.

Search

Swedish Greys - a WordPress theme from Nordic Themepark. Converted by LiteThemes.com.