Archive for November 2014

Angelo de Augustine - Spirals Of Silence

























2014
Autoproduit
Bandcamp | Soudcloud | Tumblr

Avec une voix aussi sensible, des mélodie aussi douce/amer, c'est une honte qu'Angelo De Augustine n'ai pas le succès qu'il mérite. Mais ce genre d'album est destiné à une poignée d'initier, seuls capable de comprendre et d’apprécier cette musique simple, sans artifice, presque nue.
Une guitare sèche, quelques notes de pianos, pas besoin de plus pour saisir l'auditeur et lui tirer les émotions du cœur avec douceur. Un album beau et contemplatif qui traite avec tendresse de la difficulté à vivre dans un monde qu'on ne comprend pas alors qu'on ne demande qu'a en faire partie, mais qu'on hésite sur le seuil, trop timide pour faire le premier pas.
Surement la plus belle chose produite depuis l’album éponyme de Parsley Sound.

Posted in , , , , , | Leave a comment

We Were Promised Jetpack - Unravelling

























2014
FatCat Records
Deezer | Spotify | Web

Sympathique, vraiment, ce nouvel album de WPJ. Sans être d'une originalité bouleversante, il joue parfois  à nous perdre au détour d'une chanson, et à la pop va succéder une chanson aux accents plus jassy, et puis un finish en beauté façon rock progressif. WPJ touche à tout. On regrettera parfois un certain manque d'homogénéité, mais jamais un manque de créativité. Un album qui s'écoute avec plaisir le temps de sa duré, et on y reviendra  un peu plus tard pour picorer ici et là dans ce vivier de chansons.

Posted in , , , , | Leave a comment

Parquet Courts - Content Nausea

























2014
Rougt Trade
Deezer | Spotify | Web

C'est une image comme une autre de cette jeunesse tumblr aux accents sépia. C'est la bande son pas chiante de l'ennuie, ces après midi ou l'on préfère rester chez soit à écouter de vieux disques en fumant des clopes, peut être accompagné d'un peu d'alcool, du vin, sans doute. C'est ces guitares sans doute, lancinantes, techniques, au son un peu sale. Ce chant  un peu faux qui sait dire combien s'ennuyer, ce n'est pas s'ennuyer. C'est ces disque fait de prise live plutôt que studio, ou alors du faux live bien imité. Et puis on s'en tape d'abord. Parce que quand on est fan, comme moi, du Velvet, et bien on crache pas sur son digne successeur, c'est tout. Même si c'est un peu des branleurs, faut avouer.


Posted in , , , , , | Leave a comment

Disco Anti Napoleon - Ascent

























2014
Futur Records
Deezer | Spotify | Myspace

Il s'en passe des choses en France, n'en déplaise à certains. Du coté de Nantes, par exemple, on peut y chopper Disco Anti Napoleon (DAN pour les  intimes). Nantes c'est chouette, c'est une très belle ville, c'est vivant, ça bouge, c'est beau, et ça accouche parfois d'excellent groupes. Le genre de groupe à fabriquer, avec une précision d'orfèvre, une  pop psychédélique ciselés, qui empreinte autant aux aînés de Tame Impala ou de Wampire qu'a des groupes comme Oceansize.
Ajoutons y une touche de krautrock, un peu de pop, de shoegaze, et on obtiendra DAN.
DAN, c'est l'art d'ouvrir son album sur une piste introductive contemplative et de partir à cent  à l'heure sur la suivante. DAN, c'est des petites touches de claviers incrusté dans les chansons comme des diamants. DAN, c'est ma bande son quand je roule la nuit sur les routes normandes, là ou la seule lumière qui défile est celle, stroboscopique, des lampadaires le long de l'autoroute. C'est tout l'album qui éclaire le début de l'hiver et qui me met dans un état doux/amer quand je l'écoute. Capable de passer des guitares saturé à des arpèges fou, mais certain de ne jamais m'ennuyer quand je l'écoute. Un must have de cette fin d'année.

Posted in , , , , , | Leave a comment

Saor - Aura

























2014
Northern Silence Production
Bandcamp

Avec toute l'énergie d'une charge de cavalerie, le temps d'une bataille longue de près d'une heure, les écossais de Saor déboulent ce soir pour me faire oublier, le temps d'un album, la fatigue qui m'habite. Mélange crapuleux de black métal, de folk et de shoegaze nimbé d'instruments celtique, Saor, c'est tout le savoir faire d'un peuple en un cliché qui n'est pas la pour faire dans la dentelle. Ici on tranche, on découpe, on pille, on viol, mais on reste entre gentlemans.
C'est toute l'essence de l'Ecosse, cette terre immortel encore drapée de mystères, ou se mêlent modernes et anciens, comptes et légendes. C'est la bande son de ces grands espace tourbeux plongés dans un éternel brouillard, et au détour d'un sentier de mouton , les ruines d'un château, hanté, probablement. C'est l'essence d'un peuple qui affirme qu'il existe et qui comte bien le faire savoir.


Posted in , , , , , , , | Leave a comment

Neurotech - Infra Versus Ultra


























2014
Autoproduit
Bandcamp | Facebook | Youtube

Digne de la BO d'un Neuromancer sous novocaïne, le cerveaux directement relié aux centres du plaisirs par un système externe de circuits électroniques à la complexité infernal. Ou le plus pur des diamant noir griffe l'acier  pour y écrire, en binaire, une prophétie de destruction de l'humanité. Ou chaque être humains est relié aux autres via la méta machine sans corps, ou les  ouvrages de Gilles Deleuze sont lu par les masses comme la nouvelle bible. Sur une terre ou les tour de verres et d'aciers s'élancent orgueilleusement à l'assaut des cieux. La ou le rugissement des moteurs des fusées en partance pour Alpha Centauri rythmes la vie des milliards de citoyens de la cité-monde et ou chaque décision est soumise à la méta machine, big brother numérique et accepté par la masse. Ou les soldats modifiés, bardés d'augmentiques de combat s'acharne sur les dernières poches de résistance un peu partout sur la terre.
Vivre et mourir n'est plus qu'une et même chose au sein de la méta machine.
Et le soir venu, la jeunesse connecté va danser dans les bas fond de la cité-monde.
Ou pourtant, subsiste un doute.
La ou le chaos va bientôt pouvoir donner la pleine mesure de son pouvoir.
Une guerre se prépare, ou plutôt, son évolution, car elle n'avait jamais vraiment finis.


Posted in , , , , , | Leave a comment

Slow Magic - How To Run Away


























2014
Downtown Records
Deezer | Spotify | BandcampWeb

Ha quoi de mieux pour chiller un samedi soir que cette musique Glo-fi, ces ambiances vaporeuses, lounge, calme, tranquille. Ces musiques qui invitent au repos et qui font voyager. Ce soir, j'ai jeté mon dévolu sur Slow Magic, énigmatique compositeur/producteur américain qui fait dans la veine cool de l'électronique d'ambiance mais en moins chiant que ces putains de compilations de merde "bouddha bar" qui envahissent les rayonnages de musiques électroniques , à mon grand regret.
Il y à peu à dire qui n'est été déjà écris. C'est calme, je me répètent, c'est parfait pour ambiancer une soirée un peu posé, en musique de fond, seul ou accompagné (seul, dans mon cas). Et puis comme je le répète assez souvent, la musique, ça s'écoute. Avant tout le reste.


Posted in , , , , , | Leave a comment
The Black Box 2010 - 2015. Powered by Blogger.

Search

Swedish Greys - a WordPress theme from Nordic Themepark. Converted by LiteThemes.com.