Archive for December 2013

Toy - Join The Dots

























2013
Heavenly Recordings
Spotify | Deezer | Web

Souvenez vous, j'avais beaucoup aimé le premier album de Toy (Toy), sorti fin 2012 . J'avais aimé cette fraîcheur qui se dégageait de leurs musique, posant leur brique, avec modestie, dans l'édifice du rock psyché.
On ne sera pas étonné, un an plus tard, de retrouver les ingrédients qui on fait le succès de leur premier album. Exploitant toujours la veine, Toy s'en sort avec les honneurs, avec des titre comme "Conductor", "Join the dots" ou ce "Fall Out Of Love" terminal de neuf minutes qui justifie presque à lui seul la seconde moitié de l'album. Si l'album se  perd parfois en longueur, ou à cause d'un léger manque d'inspiration, on prend quand même beaucoup de plaisir à l'écoute de ce dernier album qui rappellera à certains des groupe comme The Brian Jonestown Massacre ou  13th Floor Elevator. Un album bon même si moins que le précédent.
Le groupe sera en concert le 3 Mars 2014 au Nouveau Casino de Paris. Informations ici.

Posted in , , , , | Leave a comment

Alessandro Cortini - Forse 1 & 2














































2013
Modwheelmusic/Important records
Deezer | Soundcloud

Petit rappel pour ceux et celles qui l'ignorerait, Alessandro Cortini est un musicien, née à Parme en 1976, officiant depuis 2005 en tant que clavier dans le groupe Nine Inch Nails. C'est un grand amateur de clavier (cqfd), et surtout ceux de la gamme Buchla, dont il s'est fait une spécialité. Il officie dans de nombreux groupes, seul ou accompagné, comme ModWheelMood, Sonoio ou Blind Old Freak. Il tient également lieux de clavier dans le groupe qu'a monté Trent Reznor avec sa femme, How To Destroy Angels, ou il prend également part  à la composition des morceaux. Il est également crédité pour sa partitipation dans de nombreux autres groupes tel que Puscifer ou Ladytron, avec qui il tourna en 2011. 
Ce musicien prolifique est assez productif pour ceux qui suive un peu son actualité, avec pas moins de huit album solo depuis 2005, et crédité sur ceux de NIN et de HTDA. Cortini semble s'être fait une marotte d’explorer toute la palette de son offert par ses nombreux synthé Buchla et s'en réclame comme le porte étendard. Les sunthétiseurs Buchla  ont été inventés en 1962 en réponse  à la demande d'avoir un synthétiseur puissant et pas trop encombrant pour des prestations live. Donald Buchla à eu du flair et fonda dans la foulée une entreprise de fabrication de synthés de la marque qui allait devenir célèbre pour plusieurs raisons : Ces synthétiseur sont  puissant et  offre une gamme de sons, fréquences et effets presque infinie, ces synthétiseurs sont superbes, ces synthétiseur sont absolument hors de prix ( compter 30.000 $US pour certains modèles).
Hors donc  il s'avère que l'italien à bien investi ses subsides obtenus en tant que clavier de NIN, et nous livre en 2013 deux albums, Forsa 1 et 2, suite et fin provisoire, sans doute, de l'exploration commencé sur le Buchla Easel, un des modèle de la marque (seulement  4000 $ US).
Ce n'est pas la première fois que Cortini nous fait le coup du double album, déjà avec Sonoio, il aimait composer en double et mettre ses disques en conflit, obliger l'auditeur curieux à chercher les différences, parfois subtil, entre les deux galettes.

Ici point de glitch sonore, de cassures ou même de rythme, la musique se fait lancinante, rêveuse, toute en plages sonores, oscillant entre hymne  inquiétant et sombre et espoir caressé du bout des doigts. En terme de ressenti pur, il s'agit d'une  musique dans le style Ambient, avec, cependant, l'absence de côté chiant, long et ennuyeux qui hélas se retrouve trop dans  beaucoup de disque. Ainsi, les morceaux ne dépasse jamais les sept/huit minutes et ce format mi-long  permet de  jongler avec les ambiance sans qu'on ne sombre une seule fois dans l'ennui. C'est de ces musiques qui s'écoute dans le calme absolu, loin des turpitudes du quotidien, pour s'endormir, pourquoi pas, pour se concentrer, pour s'isoler. Evidemment, cela ne concerne que moi et ce que sa musique me fait ressentir. Jamais violente, jamais molle, la musique de Cortini est le témoignage d'un esprit bouillonnant qui livre ici, d'abord, son meilleur disque, et aussi l'un des meilleurs du genre de l'année, entre Ambient et Drone, entre nuits et jours.
Si dans Forse 1 la musique était douce, presque symphonique, elle est dans son double bleu plus cinématographique, plus encrée dans une émotion basique, douce, elle se fait comptine pour enfant, puis sans prévenir, inquiétante et dérangeante. Comme Cortini aime nous mettre devant des contradiction, on en vient parfois  à se demander si elle à bien été composé sur le même instrument, et par la même personne.
Et comme une écoute vaut bien un bon discours...



Pays/territoire : Los Angeles, Californie, États-Unis
Posted in , , , , , , , | Leave a comment

Radical Face - The Family Tree: The Branches


























2013
Nettwerk
Spotify | Deezer | Web

The Branches fait suite à The Roots, sorti en 2012. Pour les néophytes, sachez juste que cet album est le deuxième d'un triptyque débuté en 2011. The Family Tree raconte l'histoire d'une famille américaine au 19e siècle. Déjà sublimé par le premier volet the Roots, on y retrouvera ici sans surprise tout ce qui à fait le succès du précédent : utilisation d'instruments d'époque, peu ou pas de modifications post enregistrement, une voix tantôt tendre, tantôt éraillé, mais toujours ému. C'est que Ben Cooper se  plonge à fond dans l'univers qu'il à lui même créer, c'est à dire raconter l'histoire d'une famille vivant au siècle dernier, inventant, à chaques chansons une histoire originale : on y traite, entre autres, de la famille, de disputes, de l'amitié, de la vie, de la mort, du lien familial mis à l'épreuve par l'adversité. 
Si le concept peu en rebuter certain , on se doit de saluer comme il se doit l'originalité du concept, de même que la très belle orchestration de la musique qui, si elle se cantonne à un style bien particulier, le folk, n'en ai pas  moins de toute beauté, brossant largement  le spectre des émotions. 


Posted in , , , , | Leave a comment

All The Bright Lights - The Wind & The Waves

























2013
Autoprod
Deezer | Bandcamp

Une collection de morceaux instrumentaux tous aussi beaux les  uns que les autres, mis en musique par trois talentueux américains originaire de Caroline du Nord. Du groupe on sait très peu de choses au final, le trio (deux guitares + une batterie, parfois une basse) préférant laisser parler sa musique pour lui, et à la charge de chacun de se faire un avis sur la question.
Composé de neuf chansons, d'une durée de moyenne de six minutes, l'album fait la part belle aux longues plages de guitares saturées, délivrant une musique tirant tantôt vers l'Ambient, tantôt vers le Post Rock. Le tout est très bien interprété, et  on se laisse volontiers embarqué pour une ballade sur la côte, surtout en cette saison.
 Pour les fans de Boards Of Canada ou Sigür Ros.



Pays/territoire : Caroline du Nord, États-Unis
Posted in , , , , , | Leave a comment

Mosaik - Aerials

























2013
Monotonik/Kahvi Collective
Soundcloud | Bandcamp

La bonne surprise vient de Suède aujourd'hui, avec cet EP de Mosaik, aka Jacob Svanholm, musicien et compositeur basé à Stockholm. "The ambition of Mosaik is to create soundscape with melodies and emotion".
Après pareille description, on commence  un peu à se douter de ce qu'on vas  nous faire entendre. Et ce mini album commence très bien avec la chanson éponyme "Aerials" et sont introduction tout en guitares légère et instruments à cordes douce. Mais ce n'est rien comparé à "Icarus", ou la musique s'accompagne à merveille du chant de Hunz , véritable hymne Dream Pop qui vous plonge presque illico dans un état extatique et mélancolique. On passeras vite sur "Prosperous", chanson dispensable qui manque totalement d'originalité, sorte de mixe improbable entre U2 et Coldplay, je vous fais grâce des détails ...
Heuresement, on repart de plus belle avec un "Heart Racer" , chanson d'amour douce et cotonneuse à l'ambiance Chillwave accompagné de la très belle voix de Maria Seger , chanteuse suédoise dont je vous laisse l'adresse de sa page soundcloud. A visiter.
Comme on arrive vers la fin du disque, "Vercors" marque une pause  instrumentale dans la lignée de ses prédécesseurs et se  positionne tout en claviers vintages pour le  plus grand plaisir des amateurs du genre.
On clôturera avec un "No Way Out But The Sky" avec toujours Hunz au chant et une ambiance toujours downtempo, claviers aériens sortie des 80's et peut être le second coup de maître de l'album.
La musique de Mosaik s'écoute comme toute les musique de ce genre, aussi bien dans le train, qu'en voiture (seul), mais aussi comme remède à la grisaille et au froid  hivernal, quand on se ballade. Un peu comme un rêve dont  à oublié les  images, auquel il ne resterait qu'une impression de paix et plénitude. 

Pays/territoire : Stockholm, Suède
Posted in , , , , , | 1 Comment

Son Lux - Lanterns

























2013
Joyfull Noise Recordings
Deezer | Bandcamp | Web

Si on ne devait retenir qu'un album de 2013, en ce qui me concerne, je donnerais volontiers la place  à Son Lux. C'est sans doute la chose la plus originale et la plus abouti musicalement que j'ai écouter cette année.
Comment décrire sans être pompeux cette grande fête païenne qu'est "Lanterns". Échappant même à la notion de genre, la musique de Son Lux ne peut qu'être vaguement classifier, est de la pop ? De l’expérimentale ?  Du Hip Hop ? De la musique de chambre ? De l’électronique ?  C'est un peut tout ça à la fois, et bien plus encore. Hybride et inqualifiable, inclassable, elle défriche de nouveaux territoires, choses qu'on imaginait de moins en moins possible en ce moment.
L'album est riche, très riche, rien ne s'y ressemble et pourtant  on accorde volontiers aux chansons la même parenté, sans doute à cause du chant, instrument  à part entière, il y est remodelé, vocodé, trituré dans tout les sens pour coller à l'ambiance.
Un seul disque à retenir pour cette année, vous dis je.

Pays/territoire : New York, État de New York, États-Unis
Posted in , , , , , , | Leave a comment

Jean Jean - Symmetry



2013
Head Record

J'ai beaucoup écrit sur mon amour du math-rock sur ces pages (Adebisi Shank, And So I Wath You From Affar, Marvin...) et suis toujours en quête de ce genre de groupes à l'inventivité explosive, au sens de la mélodie élevé. Comme j'affectionne tout particulièrement le genre, j'ai été agréablement surpris à l'écoute de "Symmetry" bande de potes originaire de Montpellier qui tabasse avec un son mélange d'électro, de post rock et de math rock bien burné.  L'album, bien qu'un peut court, laisse sur sa faim, non pas en terme de qualité, mais bien de longueur. On ne voit pas le temps  passé à l'écoute de ce disque, une demi heure de déluge sonore qui perd l'auditeur entre ses divers rebondissement musicaux aussi inattendu qu'agréable.
Un groupe qui, je l'espère, transformera l'essais dans un avenir pas trop lointain pour notre plus grand plaisir.




JEAN JEAN "Love" from Radius Labs on Vimeo.

Pays/territoire : Montpellier, France
Posted in , , , , , , , | Leave a comment
The Black Box 2010 - 2015. Powered by Blogger.

Search

Swedish Greys - a WordPress theme from Nordic Themepark. Converted by LiteThemes.com.